mercredi 1 mai 2019

A propos de la lettree ouverte accusant d'hérésie le Pape de Rome

Attention, bien que nous estimions et écrivions, depuis son élection, que cet évêque de Rome par la remise en place de la théologie de libération – condamnée par ses prédécesseurs – allait détruire l’œuvre de réparation commencée par SS Benoît XVI, certainement l’un des plus grands papes de Rome depuis des lustres, sur la question des hérésies qui pourront certainement être constatées, il convient, de première part de replacer les phrases critiquées dans leur exact et complet contexte, de seconde part que l’analyse des points critiqués se fasse sur les bases du Magistère de l’Eglise Indivise et non en fonction de seuls « critères Romains », ainsi qu’il apparaît après une lecture certes hâtive du document. Enfin, outre le fait que les termes théologiques employés ou mis en cause, doivent être compris selon le sens donné par la Tradition et non selon des accords modernes comme la grave erreur sur une définition commune avec le Protestantisme quant à la notion de Justification, il conviendra de ne pas oublier le principe d’équité ou épikie, qui sied à tout examen canonique. C’est après avoir rempli ces conditions préalables que pourra se faire un avis juste sur les vraisemblables erreurs de cet évêque. Jean-Pierre BONNEROT https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/04/universitaires-catholiques-accusent-pape-francois-heresie-texte-francais-integral.html?fbclid=IwAR1Hr5M2vGdzGJTjbtuCuyqlC6CbwL4WrQa34yz7c_Jq8zpXyehK4Zao62I&m=1

Aucun commentaire:

Publier un commentaire